Logo Etrepaye.fr
FR | EN
Outils, méthodes, formations et services
Pour savoir se faire payer par ses clients

Analyser le compte de résultat



L'analyse financière est la pierre angulaire de l'évaluation de la solvabilité de vos clients. Pas de panique ! C'est simple et accessible aux non spécialistes. L'essentiel réside :

  • Dans la compréhension de la signification du bilan et du compte de résultat
  • Puis dans l'analyse des grandes masses qui les composent.
Analyse compte de résultat
Vous l'aurez compris, nous n'allons pas nous perdre dans d'interminables calculs mais analyser simplement ce qui est le plus explicite. Ca tombe bien, c'est devant nos yeux sur les pages 1 à 4 de la liasse fiscale.

Comprendre le compte de résultat

Le compte de résultat met en évidence le chiffre d'affaires (CA) réalisé sur une période donnée (habituellement 1 an) auquel il soustrait les charges supportés par l'entreprise au cours de cette même période. Le résultat de cette soustraction montre le bénéfice ou la perte réalisé à la fin de l'exercice.
   
analyser compte de résultat
Comparez l'évolution du chiffre d'affaires et de la rentabilité sur les 3 derniers exercices (5 si possible) pour déterminer la pérennité à moyen terme de votre client.
évolution compte de résultat

 Si le CA et la rentabilité sont deux éléments vitaux pour toute entreprise, le deuxième prime sur le premier. Tant qu'une société est suffisamment rentable le risque de défaillance est faible alors que l'accroissement du CA sans rentabilité ou renforcement des fonds propres fragilise l'entreprise.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que le besoin en ressources financières (autrement dit le BFR) augmente avec la hausse du CA alors même que ces ressources n'augmentent pas.

Cette situation engendre des problèmes de financement de la croissance et des tensions de trésorerie qui ne peuvent être maîtrisée que grâce au recours à des tiers (banques, factors, crédit fournisseurs...etc), ce qui diminuera d'autant l'autonomie financière de la société.

My DSO Manager
Votre logiciel de recouvrement de créances pour votre PME, ETI ou TPE

Allons un peu plus loin avec les soldes intermédiaires de gestion (SIG)

Les SIG vous permettront de déterminer si l'entreprise analysée est rentable et de comprendre quels sont les facteurs générateurs de résultat (positif ou négatif). Est ce que l'activité de l'entreprise est rentable ou non ? Est-elle grevée par des frais financiers ou améliorée temporairement par un résultat exceptionnel ?
L'analyse des SIG vous permettront de ne pas vous laisser leurrer par un résultat positif "artificiel" ou au contraire de ne pas arrêter votre analyse à un résultat net négatif mais qui repose sur une activité intrinsèquement rentable et viable.  

Solde intermédiaire de gestion Comptes concernés Interprétation
Marge commerciale Ventes de marchandises - Achats de marchandises + ou - Variation des stocks marchandises Indicateur pertinent pour déterminer la marge brute d'une activité d'achat / revente type distribution ou négoce.
Valeur ajoutée Marge commerciale + Production - Achats de matières premières - Autres achats et charges externes Représente la création de valeur que l'entreprise apporte aux biens et services achetés à des tiers. La valeur ajoutée doit être suffisamment élevée pour absorber toutes les autres charges de l'entreprise.
Excédent Brut d'Exploitation (EBE) Valeur Ajoutée - Impôts et versements assimilés - Salaires et Traitements - Charges sociales Résiduel suite imputation des charges d'exploitation à la valeur ajoutée. C'est un indicateur de rentabilité et de performance de l'activité essentiel car indépendant de la politique financière de la société. L'EBE doit permettre de maintenir et développer l'outil de production et de rémunérer les capitaux investis.
Résultat d'exploitation EBE - Dotation aux amortissements et provisions Le REX intègre l'amortissement des immobilisations ainsi que les provisions pour risque (par exemple pour une créance client qui risque de ne pas être payée).
Résultat financier Produits financiers - Charges financières Ce résultat purement financier est souvent négatif car les entreprises sont globalement consommatrices de produits financiers (lignes de découverts bancaires, prêts bancaires, affacturage...etc). Un résultat financier négatif important traduit souvent une structure financière fragile et un recours excessif aux banques. Attention !
Résultat courant avant impôt Résultat d’exploitation + Résultat financier Résultat final issu de l'exploitation et des charges qui en découlent. Il est indépendant de la fiscalité et de l'exceptionnel.
Résultat exceptionnel Produits exceptionnels- Charges exceptionnelles Ce résultat porte sur des activités inhabituelles. Par exemple, une opération sur la structure du capital peut créer du RE. Attention car il peut biaiser la rentabilité réelle de l'entreprise et fausser une analyse qui se baserait uniquement sur le résultat net.
Résultat net (bénéfice ou perte) Résultat courant avant impôt + Résultat exceptionnel- Participation salariés- Impôt sur les bénéfices

Le résultat net représente le bénéfice ou la perte de l'exercice (différence entre le total des produits et le total des charges). Il est "remonté" au passif du bilan en augmentation (s'il est positif) ou en diminution (s'il est négatif) des fonds propres. S'il est positif, il peut rester investi dans la société ou être partiellement distribué aux actionnaires sous forme de dividendes.

L'essentiel est de comprendre les grandes masses du compte de résultat et d'en déduire la taille de l'entreprise, l'évolution de son chiffre d'affaires et de sa rentabilité. Les SIG et autres ratios vous permettent d'affiner votre compréhension en zoomant sur certains points générateurs de résultat ou de pertes. Une analyse fine vous permettra de déceler d'éventuelles manipulations d'états financiers (voir les ratios clés du bilan).

Terminons avec la capacité d'autofinancement (CAF)

La CAF représente le surplus monétaire généré par l'activité de l'entreprise sur un exercice donné. Elle permet :
  • de rembourser les emprunts,
  • de rémunérer les actionnaires,
  • d'investir,
  • de renforcer la solidité financière de l'entreprise.
La CAF est un indicateur central à bien des points de vue. Elle intéresse les actionnaires car d'elle découle leur rémunération, elle rassure les créanciers de l'entreprise sur sa capacité à les rembourser et permet aux dirigeants d'investir dans le développement de leur société.

Calcul de la CAF : il existe plusieurs méthodes. La plus simple étant la suivante :
CAF = Résultat Net + dotations aux amortissements, dépréciations et provisions - reprises de dépréciations et provisions.

Suivant (Comprendre et analyser le bilan)





Commentez cet article !

Votre nom
Votre email (non publié)
Votre commentaire

Derniers commentaires

Excellent article !

De :BHOURI FAYCAL

Articles liés

Comprendre et analyser le bilan
Comprendre et analyser le bilan pour déterminer la solvabilité de votre client et sa structure financière

Escompte et paiement anticipé
Comment définir les taux d'escompte proposés à ses clients pour obtenir des paiements anticipés et améliorer son BFR et sa trésorerie

Comptabiliser les acomptes
Comment comptabiliser les avances et acomptes à la commande.


Recouvrement
Inscription
Pas encore inscrit ? L'abonnement permet le téléchargement et l'utilisation illimitée de tous les outils d'Etrepaye.fr.
Réseaux sociaux
Retrouvez Etrepaye.fr sur vos réseaux sociaux préférés :
Forum
Découvrez le forum d'Etrepaye.fr pour échanger, discuter, partager des avis, des expériences...
Blog
Toute l'actualité du recouvrement et du crédit management
Paroles d'Experts
Retrouvez les derniers articles de spécialistes du recouvrement et du crédit management