Logo Etrepaye.fr
FR | EN
Outils, méthodes, formations et services
Pour savoir se faire payer par ses clients

Traitement de la TVA



Les règles de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) ont des conséquences significatives sur la gestion du poste clients et sur la comptabilité clients.

Le sujet est sensible, il s’agit pour l’Etat de la perception de l’impôt qui découle de la facturation de biens et / ou de services.

C’est pourquoi les règles liées à la facturation sont strictes et doivent être appliquées par les entreprises sous peine d’être en infraction fiscale.
Comptabilité clients et TVA

Qu’est ce que la TVA ?

La plupart des entreprises sont assujetties à la TVA et doivent facturer la TVA, la collecter et la payer à l’Etat. La TVA doit apparaître en clair sur la facture. Chaque entreprise gère donc la TVA collectée, c'est-à-dire celle payée par les clients, et la TVA à récupérer, celle payée aux fournisseurs.

Le montant Hors Taxes (HT) est le montant qui revient à l’entreprise et qui alimente le Chiffre d’Affaires. La TVA est calculée sur le montant HT en appliquant son taux, par exemple 19,6%.

La TVA est une taxe qui affecte le portefeuille du consommateur final. Les entreprises intervenant dans les différentes étapes de la fabrication sont des intermédiaires et travaillent pour le compte de l’Etat. La TVA est donc neutre pour les entreprises car les mouvements financiers associés s’équilibrent.
Le fait générateur de TVA est l'émission d'une facture qui dépend elle-même de la réalisation d'une prestation ou de la livraison de marchandises. Selon le code de commerce, article L441-3, "Le vendeur est tenu de délivrer la facture dès la réalisation de la vente ou la prestation du service". Toute dérogation à cette règle a des conséquences fiscales et peut être sanctionné jusqu'à 75 000 euros
Attention cependant aux délais de paiement des clients car la TVA est considérée comme étant collectée dès que la facture est émise. Si le client paie avec du retard ou si le délai de paiement accordé est trop long, la TVA sera payée à l’Etat alors que la facture n’est toujours pas réglée. Dans ce cas, l’entreprise finance la TVA au profit de l’état !

Concrètement, chaque entreprise collecte de la TVA lors de l’émission des factures clients et déduit de la TVA lors de la réception des factures fournisseurs.

Mécanisme de la TVA

 Opération 1 coté client.

Facture émise pour le client Trélévern SA.

Montant HT : 500 euros
TVA : 19,6%
Montant de la TVA : Montant HT x Taux de TVA = 98 euros
Montant TTC : 500 + 98 = 598 euros

Opération 2 coté achats.

Achat de marchandises pour 100 euros HT.

Montant HT : 100 euros
TVA : 19,6 euros
Montant TTC : 119,6 euros.

Considérons que l’entreprise détient un tiroir caisse TVA. Après ces deux opérations, le tiroir de l’Etat a été alimenté de 98 euros de TVA collectée et a été déduit de 19,6 euros de TVA à récupérer. Le solde en faveur de l’Etat est donc de 78,4 euros.
Ce tiroir « Etat » doit régulièrement être vidé (mensuellement ou trimestriellement) par un paiement du montant du solde de la déclaration de TVA envers l’Etat.

Traitement comptable de la TVA

Reprenons l'exemple ci-dessus.

 Opération 1 avec la Vente de marchandises pour 500 euros HT avec un délai de paiement de 60 jours nets

Le compte client est débité de 598 euros tandis que le compte vente de marchandises (compte de produit) est crédité de 500 euros et le compte TVA collectée est crédité de 98 euros.
411 Clients
Débit Crédit
 Facture C385
598
 
707 Vente de marchandises
Débit Crédit
   500

4457 TVA collectée
Débit Crédit
   98

 Opération 2 avec l'achat de marchandises pour 100 euros HT à crédit

Le compte fournisseurs est crédité de 119,6 euros tandis que le compte achats de marchandises (compte de charge) est débité de 100 euros et le compte TVA à récupérer est débité de 19,6 euros.
 
607 Achats
Débit Crédit
 100  

401 Fournisseurs
Débit Crédit
   119,6

4456 TVA à récupérer
Débit Crédit
 19,6  
Nous avons donc bien un solde de TVA en faveur de l'état de 98 - 19,6 = 78,4 euros.

 Lors de la déclaration de TVA en fin de mois, nous allons faire apparaître la TVA à payer dans un compte "Etat TVA à payer" en soldant les comptes TVA collectée et TVA à récupérer.

Le compte TVA à récupérer, débiteur de 19,6 euros est donc crédité de 19,6 euros.
Le compte TVA collectée, créditeur de 98 euros, est débité de 98 euros.
La contrepartie de l'écriture est le compte Etat, TVA à payer.
 
 
4456 TVA à récupérer
Débit Crédit
   19,6

4457 TVA collectée

Débit Crédit
 98  

4455 TVA à payer
Débit Crédit
   78,4

 Le règlement de la TVA est effectué avec la déclaration de TVA.

Le compte TVA à payer est soldé par une sortie d'argent du compte banque qui est crédité.
512 Banque
Débit Crédit
  78,4
4455 TVA à payer
Débit Crédit
78,4  

L'entreprise a donc collecté de la TVA, payé de la TVA qui est devenu "à récupérer", et finalement payé le solde à l'Etat. L'opération est bien neutre pour l'entreprise. Seul impact potentiel négatif, l'aspect trésorerie du fait de l'avance faite à l'état en cas de délais de paiement importants accordés ou subis (en cas de retards de paiement) aux clients.

Récupérer la TVA après un impayé

En cas d'impayé définitif de la part d'un client (vous êtes certain que votre facture ne sera jamais honorée), il est possible de récupérer la TVA collectée et payée à l'Etat (la TVA acquittée). Pour se faire, il est cependant nécessaire d'établir le caractère irrécouvrable de la créance ou de disposer d'un certificat d'irrécouvrabilité certifiant que cette créance est définitivement perdue suite par exemple à une liquidation judiciaire.

En effet, l'article 272 du code général des impôts précise que : "La taxe sur la valeur ajoutée qui a été perçue à l'occasion de ventes ou de services est imputée ou remboursée dans les conditions prévues à l'article 271 lorsque ces ventes ou services sont par la suite résiliés ou annulés ou lorsque les créances correspondantes sont devenues définitivement irrecouvrables."
La TVA est récupérée soit par imputation sur la TVA due au titre des opérations imposables, soit par remboursement selon le procédé prévu pour les remboursements de crédit de taxe.

En cas de liquidation judiciaire de l'acheteur, le redevable dispose jusqu'au 31 décembre de la deuxième année qui suit celle de la date du jugement de clôture des opérations de liquidation pour demander le remboursement de la TVA qu'il a indûment acquittée.

Numéros des comptes comptables mentionnés sur cette page

Compte comptable Libellé Catégorie
512 Banque Compte financier
707 Ventes de marchandises Compte de produits
4457 TVA collectée Compte de tiers
411 Clients Compte de tiers
4456 TVA à récupérer Compte de tiers
4455 TVA à payer Compte de tiers
401 Fournisseurs Compte de tiers
607 Achats de marchandises Compte de charge

Suivant :Comptabiliser les acomptes
 





Commentez cet article !

Votre nom
Votre email (non publié)
Votre commentaire
Combien font 1 multiplié par 6

Derniers commentaires

Merci pour ces explications claires sur le mécanisme de la TVA.
De :Anou l
Vraiment, vous avez bien explicité le mécanisme. j’espère que tous comprendrons. Merci
De :AR
C'est très bien vos explications sur la TVA, sauf, merci de faire quellques illustrations.
De :KINAYAKU DESIRE

outils à télécharger
My DSO Manager
Inscription
Pas encore inscrit ? L'abonnement permet le téléchargement et l'utilisation illimitée de tous les outils d'Etrepaye.fr.
Réseaux sociaux
Retrouvez Etrepaye.fr sur vos réseaux sociaux préférés :
Blog
Toute l'actualité du recouvrement et du crédit management
Paroles d'Experts
Retrouvez les derniers articles de spécialistes du recouvrement et du crédit management
Avis d'utilisateurs

Votre site est très clair et vos outils très pratiques.