L'illusion de la fin de la crise

La réalité de la crise économique et ses conséquences sur la gestion du crédit (credit management) et les défaillances des entreprises

Il est facile aujourd'hui de déduire des médias ou des communications des entreprises que la crise est finie et que les secteurs encore en difficulté vont à leur tour repartir sur un cycle de croissance limité, certes, mais durable.

Les événements de 2008 et 2009 passent pour une entorse à l'évolution "normale" de l'économie comme si cette crise aux racines pourtant profondes, était en fait un accident faisant parti dorénavant du passé. Comme souvent, on oublie les mauvais moments et les enseignements qu'il aurait fallu en tirer.

» Comment prétendre aujourd'hui que la crise est terminée alors que sa principale cause, l'endettement excessif, n'a pas été résolue ?

Pire, les plans de relance de l'économie sinistrée des pays occidentaux ont accentué considérablement l'endettement des états qui étaient déjà avant la crise dans une situation préoccupante.

Aujourd'hui, ce n'est plus l'endettement des ménages américains, déclencheur de la crise en 2008, qui inquiète, ni même la situation des banques dont les profits sont repartis à la hausse avec une dominante toujours plus spéculative, mais le niveau d'endettement des états dont on peut légitimement douter de la capacité à rembourser leurs dettes phénoménales.

Nous vivons dans un monde où la faillite d'un grand état est possible.

» Non seulement la problématique de l'endettement n'a pas été résolue mais la réponse apportée à cette crise a été un recours massif...à l'endettement. La situation actuelle est donc bien plus grave qu'avant la crise de 2008-2009 car le niveau d'endettement des pays occidentaux a littéralement explosé.

Il suffira d'un nouveau déclencheur, la faillite d'un état, pour provoquer une réaction en chaîne dont on ne sait pas si elle pourra être jugulée mais qui dans tous les cas aura des conséquences graves sur l'économie et les entreprises.

Le niveau de défaillance (et d'impayés) des entreprises augmentera à nouveau en partant d'une base déjà très élevée (cf les dernières news sur la sinistralité très élevée des entreprises françaises).

» Aujourd'hui plus que jamais les entreprises doivent "s'équiper" et se former pour gérer le risque d'impayés et de retards de paiement clients de la négociation commerciale à l'encaissement définitif du client. »

L'objet d'Etrepaye.fr est précisément d'apporter aux entreprises les méthodes et les outils pour maîtriser le risque client et éviter les retards de paiement et les impayés qui sont la première cause de défaillance d'entreprises.

 

Date: - Auteur :


Commentez cet article !

Ne pas renseigner de données sensibles
Les commentaires font l'objet d'un contrôle de l'éditeur avant leur publication

Outils à télécharger

Outils en ligne

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous pour profiter du téléchargement et de l'utilisation illimitée de tous les outils d'Etrepaye.fr.
Retrouvez Etrepaye.fr sur les réseaux sociaux
EtrePaye.fr sur Facebook EtrePaye.fr sur Twitter EtrePaye.fr sur LinkedIn