Monsieur le Président, regardez-vous !

Lettre ouverte au Président de la République Française

BM Monsieur le Président,

J’ai suivi hier votre conférence de presse avec attention.

J’ai vaguement espéré une étincelle, que l’homme élu à la tête de notre pays il y a deux ans et demi, devienne enfin Président de la République, le chef dont la France a besoin pour sortir par le haut des difficultés actuelles.

Qu’ai-je vu ? Qu’ai-je vu Monsieur le Président ? Un homme qui s’est écroulé sous le poids de ces hautes fonctions auxquelles il n’était nullement prédestiné. Un homme, qui, poussé par les événements sur la plus haute marche des institutions républicaines, s’est délité au fil des mois pour n’être plus que faiblesse et indécision.

Ecoutez-vous Monsieur le Président. Ecoutez-vous. La voix hésitante, faible, chaque mot séparé du suivant par un gouffre dont remonte un doute insondable. Quelle énergie croyez-vous transmettre au peuple français qui vous écoute ?

Regardez-vous. Les épaules voûtées, les gestes désespérés vers l’assistance comme autant d’appels à l’aide d’un homme dans une position qui n’est pas la sienne. Le regard d’une personne abattue qui cherche à justifier ses échecs par la réalité d’un monde qui serait trop dur.

La France est un grand pays Monsieur le Président. Un pays visionnaire dont le génie ne s’est jamais autant exprimé que lorsqu’il a été dirigé par de grands hommes. Ses périodes de faiblesse ont toujours eu pour cause la faillite de ses élites.

Il n’existe pas dans l’histoire de la France, même dans ses périodes de déclin qui ont aboutit à des désastres, de dirigeants aussi faibles et inconsistants, de personnes pour qui le terme leadership ne peut leur être associé tellement elles en sont dépourvues.

Vos renoncements, si dramatiquement exprimés dans vos non-décisions, les « c’est pas facile » répétés comme autant de justifications de vos échecs, ne sont pas dignes de la France.

Le rôle d’un chef est de transcender les peurs et les difficultés, de montrer la voie avec confiance, force et détermination, surtout en période difficile.

Vous n’êtes pas un chef.

Vous dites être au service de la France. Soit.

L’unique service que vous pouvez rendre à la France, Monsieur Hollande, est de partir. C’est la seule issue pour vous, pour notre pays, pour que nous retrouvions la foi en notre République et en l’avenir.

Vous avez passé trop de temps ici Monsieur Hollande. Par votre simple présence vous abîmez la France. Partez, je vous en conjure, au nom de la France, de son histoire, partez !
Date: - Auteur :


Commentez cet article !

Ne pas renseigner de données sensibles
Les commentaires font l'objet d'un contrôle de l'éditeur avant leur publication

Derniers commentaires

Les commentaires sont affichés dans l'ordre chronologique et ont fait l'objet d'un contrôle de l'éditeur avant leur publication.
A.
Votre courrier est d'un réalisme effarant. Merci de l'avoir écrit.
G.
Bravo et Merci
P.R.
Je dis tout simplement BRAVO Bertrand MAZUIR BRAVO . Enfin c'est dit MERCI à vous. Si seulement beaucoup avait votre courage........ non seulement je m'associe mais en plus RESPECT. Amicalement vôtre. Patricia
B.
Excellent, mais son orgueil et ses conseillers "adorateurs" l'en empêcheront.
M.J.
Bonjour, Bravo d'avoir écrit cette lettre auquel je m'associe, vous exprimez ce que beaucoup de citoyens pensent.
A.
Tout simplement merci.

Outils à télécharger

Outils en ligne

Pas encore inscrit ?

L'abonnement permet le téléchargement et l'utilisation illimitée de tous les outils d'Etrepaye.fr.
Retrouvez Etrepaye.fr sur les réseaux sociaux
EtrePaye.fr sur Facebook EtrePaye.fr sur Twitter EtrePaye.fr sur LinkedIn