Faut-il parler de credit management en 2022 ?

Reste t-il des sujets légitimes lorsque les valeurs fondamentales sont reniées ? Notre métier a t-il toujours du sens lorsque la barbarie s'impose à nous ?

Comment parler du credit management en 2022 ? Comment parler de credit management lorsque des millions de personnes sont subitement attaquées ? Que les missiles menacent, que les chantres de la destruction se font à nouveau entendre, que les militaires ressortent leurs médailles et prônent l’indicible souffrance passée comme symbole des plus grandes vertus ?

Les hommes, éternels nostalgiques des passions tristes, semblent avoir en eux cette pulsion annihilatrice, l’attrait pour cette pornographie sanglante qu’est la guerre. Est-ce un phénomène naturel, permettant de détruire pour mieux reconstruire ? L’humanité serait-elle tel un phénix renaissant perpétuellement de ses cendres ? A l’ère du nucléaire, cette logique trouve sa limite, un terreau radioactif étant à priori très peu prolifique.

Alors oui, la gestion du poste client paraît être un sujet quelque peu désuet face à une telle actualité, lorsque les principes humains élémentaires sont bafoués, piétinés, méprisés.

Pourtant il n’en est rien. Il faut bien continuer à créer de la valeur pour prendre soin des uns et avoir les capacités d’accueillir d’autres en souffrance. Il faut bien continuer de bâtir face à ceux attirés par la destruction ou d’autres préférant la critique facile de ceux qui ne font rien.

Les échanges entre acteurs économiques et en particulier les entreprises, matérialisés par le crédit inter-entreprises sont plus que jamais nécessaires et sensibles.

  • Nécessaires car toute construction ou produit significatif implique des acteurs multiples souvent localisés dans le monde entier. Notre interdépendance les uns avec les autres est toujours plus importante avec la globalisation de l’économie.

  • Sensibles car le paiement effectif des factures reste l’élément clé du succès et représente la plus grande incertitude d’une relation commerciale et de la pérennité des entreprises.

En effet, le contexte actuel ne fait qu’accroître les risques, notamment politiques, pour les entreprises exportatrices, ou inflationnistes, pour celles plus concernées par leur marché domestique.
L’appréciation du risque client porte aujourd’hui sur des éléments plus larges qu’auparavant, faisant la belle part à l’incertitude consécutive à des évolutions brusques et non-anticipées. Ainsi, l’analyse crédit ne peut plus porter principalement sur l’analyse financière mais se doit intégrer d’autres critères tels que l’exposition à la flambée des matières premières ou à des affaires à l’export aujourd’hui à risque.

Les outils disponibles pour sécuriser ses affaires sont nombreux et souvent pertinents, issus de plusieurs siècles de commerce international souvent perturbé par une géopolitique fluctuante et violente.

Retrouvez notamment parmi nos tutoriels :
Le credit management se doit d’être davantage prégnant afin de s’adapter à l’évolution des risques et des modes de règlements. Il s’inscrit également dans un contexte de digitalisation de sa gestion et des communications inter-entreprises.
Allier efficacité, productivité, qualité d’analyse et d’action, intégration des contextes commerciaux et des différents services nécessaires à une gestion optimum représente un challenge et une nécessité pour les entreprises et les credit manager, encore plus dans le contexte actuel.
Continuons donc de parler credit management !
Date: - Auteur :


Commentez cet article !

Ne pas renseigner de données sensibles
Les commentaires font l'objet d'un contrôle de l'éditeur avant leur publication

Articles liés


Outils à télécharger

Outils en ligne

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous pour profiter du téléchargement et de l'utilisation illimitée de tous les outils d'Etrepaye.fr.
Retrouvez Etrepaye.fr sur les réseaux sociaux
EtrePaye.fr sur Facebook EtrePaye.fr sur Twitter EtrePaye.fr sur LinkedIn