L'ère du Credit Management digital

La digitalisation du credit management…

… est en cours, en format accéléré, indéniablement sans retour en arrière possible, emportée par un souffle qui emporte et qui transporte. Qui transforme également. Lointaine est l'époque du credit manager devant avant tout être expert d'Excel et d'Access, Roi de la bidouille de base de données en tous genres, tel un alchimiste mixant des ingrédients parfois improbables, aboutissant à des résultats pourquoi pas géniaux, mais toujours issus d'un travail laborieux et chronophage, devant être renouvelé sans cesse, l'éloignant ainsi de l'essentiel, de l'essence même d'un credit manager communicant sur les enjeux qu'il défend : négociant en interne et en externe, résolvant les problèmes souvent complexes des clients stratégiques. Problèmes qui sont autant de frictions à la fluidité de la relation commerciale. Fluidité tellement nécessaire pour maximiser les ventes, la satisfaction client et la trésorerie.

Que change la digitalisation ?

En premier lieu, l'accès à l'information. En temps réel, à tout moment, à tous les acteurs internes et externes concernés par la relation commerciale : commerciaux, administration des ventes, contrôleurs financiers, clients (acheteur, comptabilité fournisseurs, etc.), credit managers, chargés de recouvrement. Avec, pour chacun, les données dont il ou elle a besoin, instantanément.

Page interactive accessible à chacun de vos clients dans My DSO Manager, comprenant des indicateurs clés, un état de compte avec les pdf des factures, le chargé de recouvrement du compte et la possibilité de lui envoyer des commentaires sur une ou plusieurs factures, des boutons de paiement permettant de régler les créances par virement, carte bancaires, etc. :
Relance interactive

En second lieu, la collaboration. La fluidité de l'information, c'est-à-dire d'un état de compte sur une page interactive, avec les pdf des factures, des commentaires des uns et des autres sur la situation d'un client ou d'une facture, des indicateurs de performance, permet une collaboration optimum, axée sur la résolution des problèmes et la prise de décisions. Dans un mode de fonctionnement « à l'ancienne », 80% du temps est passé à récolter et réconcilier l'information. Autant dire que les protagonistes sont déjà épuisés avant même d'avoir véritablement parlé du cœur du sujet. En ce sens, la digitalisation est un exhausteur de compétences, qui sont utilisées pour ce qui compte, c'est-à-dire les ajustements et les interactions humaines nécessaires à la résolution des problèmes de la relation commerciale.

Rapport litiges d'un commercial, détaillant chaque litige avec pour chacun possibilité d'interagir avec le chargé de recouvrement tout en suivant des indicateurs de performances tels que le délai moyen de résolution des litiges par type et par acteur :
Rappport litiges commercial

Enfin, la puissance et la gloire. Rien de moins 😊 La digitalisation comble le no man's land entre la finance et le commerce, entre une entreprise qui vend et celles qui lui achètent :
  • Terminé le temps où le credit manager est une curiosité dans l'entreprise, un être étrange dont la mission n'est pas bien comprise ni par les commerciaux, ni les financiers.
  • Terminé le temps où ce dernier le perdait, son temps, à faire des tableaux Excel caché derrière l'écran de son PC.
La digitalisation amène naturellement les enjeux du credit manager sur les écrans et dans les esprits de chacun, dans l'entreprise et à l'extérieur, les implique et, d'une manière ergonomique et pédagogique, leur explique, jusqu'à leur indiquer ce qu'ils doivent faire.
Grâce à la digitalisation, le credit manager est remis au centre du village, c'est-à-dire là où il doit se trouver, et là où il augmente de façon exponentielle sa valeur ajoutée pour son entreprise.

Le rapport prédictif « Cash Forecast » d'une plateforme Corporate consolidant en temps réel les données d'un groupe international multi-entités, multi-devises et multi-langues :
Rappport Corporate prédictif encaissements

La digitalisation est donc une opportunité incroyable qui modifie la nature même du credit management. Elle permet la valorisation d'un métier mais surtout de ses principes si bénéfiques à l'entreprise dès lors qu'ils sont compris et partagés. Comme tout changement rapide, elle interpelle, inquiète parfois. Mais pour tous celles et ceux qui veulent progresser, être davantage utiles et contribuer encore plus au succès de leur organisation, elle représente une opportunité sans commune mesure.

Le slogan de My DSO Manager illustre la puissance de la digitalisation du credit management et de la gestion du poste client : Credit Managers' Digital Empowerment. Soit le digital qui renforce l'humain. C'est bien dans ce sens que l'ensemble des technologies numériques doivent être appréhendées.

La constellation My DSO Manager, illustrant les plateformes et les services interconnectés à la solution :
Constellation My DSO Manager

La véritable révolution digitale est là, bien au-delà de la seule Intelligence Artificielle qui n'en est qu'une composante, souvent surestimée par méconnaissance. La digitalisation change drastiquement la manière d'exercer le métier de credit manager car elle procure une force de projection inconnue jusqu'alors. La base reste la même. Il s'agit toujours de piloter le risque client, de recouvrer les créances, d'identifier et de résoudre les litiges et d'améliorer les taux d'échus et le DSO. Mais les modalités changent tellement radicalement que cela modifie profondément et le contenu, et les résultats. Donc les objectifs deviennent infiniment plus ambitieux.
Le credit manager devient véritablement un « business partner », acteur de la croissance du chiffre d'affaires comme de la trésorerie, leader incontesté sur les thématiques du cash, de la rentabilité, de la qualité de chaque étape du processus de vente dont il est témoin des dysfonctionnements. La digitalisation révèle le potentiel d'une profession indispensable à toute entreprise dont l'activité est de vendre à d'autres entreprises.
Le métier s'en trouve grandi, plus intéressant, avec un bien meilleur impact et une bien meilleure intégration dans son environnement : l'entreprise et la relation client. A l'image de l'avènement du Smartphone qui a fait immensément plus que d'améliorer la capacité de téléphoner, la digitalisation de la relation client ouvre un champ des possibles que nous commençons seulement à appréhender.

Alors un conseil : ne restez pas au bord du chemin. Embarquez avec nous dans l'ère digitale et tellement enthousiasmante du credit management !
Commentez cet article !
Ne pas renseigner de données sensibles
Les commentaires font l'objet d'un contrôle de l'éditeur avant leur publication
Articles liés
Outils à télécharger Pas encore inscrit ?
Inscrivez-vous pour profiter du téléchargement et de l'utilisation illimitée de tous les outils d'Etrepaye.fr.
Retrouvez Etrepaye.fr sur les réseaux sociaux
EtrePaye.fr sur Facebook EtrePaye.fr sur X EtrePaye.fr sur LinkedIn EtrePaye.fr sur Instagram